utilisateur
menu wellpharma

Bourrache, l’élixir de jouvence

Sous sa robe claire et son parfum léger, l’huile de bourrache recèle des trésors. Qu’on s’en enduise ou qu’on l’avale, elle dispense ses bienfaits aux peaux matures et en souffrance, mais pas seulement ! Découvrons les propriétés de l’huile de bourrache avec Emilie Lecomte, pharmacien wellpharma à Hettange Grande.

Bourrache, l’élixir de jouvence

Fleur bleue

La bourrache est une plante herbacée à belles fleurs bleues à pétales en étoile, dont les tiges sont hérissées d’un petit duvet. On la dit originaire de Syrie (son nom arabe est abu rach, autrement dit -père de la sueur- en référence à ses propriétés sudorifiques) mais elle est très naturellement répandue dans tout le bassin méditerranéen. On l'appelle aussi « langue de bœuf » ou « boursette ».

Santé et cuisine

La bourrache est utilisée depuis les temps anciens, que ce soit pour ses propriétés -au Moyen-Âge, on lui prêtait des vertus aphrodisiaques mais aussi expectorantes, diurétiques...- ou la saveur de ses fleurs, utilisées par les Grecs pour parfumer plats et vins. Et vous pouvez imiter ces derniers : les petites fleurs bleues sont du plus bel effet pour décorer une salade !

Discrète mais fortiche

Si l’on utilise les parties aériennes de la plante avec parcimonie à cause de leurs effets toxiques sur le foie en cas d’usage prolongé, on s’intéresse à ses graines et à l‘huile qu’on en tire. Et quelle huile ! D’allure discrète -elle est jaune pâle et son parfum, neutre, est très discret- c’est une huile exceptionnelle pour sa teneur en acide gras polyinsaturés.

La reine des omégas 6

On le sait peu, mais l’huile de bourrache est très riche en acide gamma-linolénique, un oméga 6 réputé régulateur endocrinien et réparateur cutané : elle en contient 20% (contre 7 à 10% pour l’huile d’onagre). Elle contient aussi des omégas 9, acides gras saturés, phytostérols antioxydants et de la vitamine E… autant de composants qui contribuent non seulement à nourrir la peau mais retarderaient les signes du vieillissement (sécheresse cutanée, rides…).

L’huile des peaux matures

Reconnue pour améliorer la souplesse de la peau et contribuer à son tonus et à sa bonne hydratation, l’huile de bourrache est l’huile de prédilection des femmes matures et des peaux en souffrance qu’elle sait calmer : elle soulagerait eczéma, dartres, psoriasis…Bonus ? Elle renforce aussi ongles et cheveux !

Comment l’utiliser ?

Pour la peau et les ongles on peut utiliser l’huile de bourrache en massages. Pour les cheveux, quelques gouttes sur les pointes amorphes devraient faire l’affaire… à moins que vous n’optiez pour un « bain capillaire (on enduit la chevelure qu’on enveloppe d’une serviette chaude pendant au moins 30 minutes, puis on rince). Pour plus d’efficacité encore, nous vous conseillons de l’avaler à raison de 1g à 4g/jour (demandez conseil à votre pharmacien) telle quelle ou sous forme de gélules.

Vous profiterez alors de tous les bienfaits indiqués mais aussi de son action bienfaisante pour atténuer le cholestérol, les syndromes prémenstruels, les douleurs rhumatismales ou encore le stress. Elle stimulerait également les défenses immunitaires !

Attention : l’huile de bourrache est fragile et sensible à la lumière, la chaleur et l'oxygène. Si vous souhaitez la conserver longtemps, diluer la dans une huile plus stable.
Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Emilie Lecomte, pharmacien wellpharma.