utilisateur
menu wellpharma

Traiter les aphtes, en douceur

Je suis plutôt petit, logé dans la bouche et je fais très mal… qui suis-je ? Un aphte, petit ulcère mal connu des cavités buccales, qui peut frapper chacun d’entre nous à tous les âges de la vie. Peut-on l’éviter ? Calmer la douleur qu’il provoque ? Toutes les réponses avec Jennifer Frances, pharmacien wellpharma à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume.

Traiter les aphtes, en douceur

Les aphtes, c’est quoi ?

L’aphte est un petit ulcère qui apparait sur les muqueuses de la bouche : sur ou sous la langue ou encore sur la face interne des joues ou des lèvres. Généralement de forme ronde ou ovale, de petite taille : de 2mm à 1 cm, son fond est clair et son pourtour bien rouge.  Il est tout à fait bénin,  mais souvent très douloureux. Cependant, il n’est ni infectieux, ni contagieux. Et disparaît le plus souvent au terme de dix à quinze jours.

Seul… ou accompagné ?

L’aphte survient seul… ou pas (on peut souffrir de poussées avec une demi-douzaine d’aphtes dans la bouche). Quoi qu’il en soit, c’est une affection très fréquente : nous serons tous, un jour ou l’autre, gênés par un aphte, le plus souvent dès l’enfance (mais à priori, on en a moins après 50 ans). Les plus prédisposés d’entre nous pourront subir plusieurs crises par an…

Usual suspects

On ne sait pas ce qui provoque les aphtes… En revanche, certains « coupables » ont été clairement identifiés tels que le stress, la fatigue, les petites blessures de la bouche (dues à un appareil dentaire par exemple), certaines classes de médicaments (anti-inflammatoires non stéroïdiens, bêtabloquants…) ou encore des aliments : noix, cacahuètes, gruyère, fraises, tomates…

Gels, bains de boucle, pastilles… vous soulagent

Pour tenir les aphtes à distance, on soignera son hygiène dentaire et on évitera donc les facteurs déclenchants… autant que possible. Mais quand l’aphte survient, on cherchera à soulager la douleur et à éviter que ce petit ulcère ne s’infecte. Plusieurs solutions s’offrent à vous. On peut systématiser les bains de bouche, pour calmer le feu et assainir la cavité buccale. Vous pouvez aussi avoir recours à un gel ou à un pansement liquide qui, appliqué sur l’aphte, forme un film protecteur (et évite qu’il ne fasse plus mal encore quand on mange, par exemple). Enfin, il existe des pastilles à sucer (effet anesthésique local) ou encore un produit à base de teinture de rhubarbe qui soulage.

Les solutions naturelles

On peut également essayer de tempérer la sensation de brûlure avec des solutions naturelles. Parmi les huiles essentielles, on se tourne vers celles de giroflier (notamment pour son action anesthésiante et cautérisante), de tea tree ou encore de thym à linanol, assez douces pour être appliquées directement sur la lésion, à raison de 2 gouttes, 3 fois par jour et efficaces pour éviter l’infection. Les adeptes de l’homéopathie, suceront les granules de Borax 5 CH ou Mercurius solubilis 9 CH, à prendre en fonction des symptômes et suivant les conseils de votre pharmacien !

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Jennifer Frances, pharmacien wellpharma.