utilisateur
menu wellpharma

Silence on dort !

Bien dormir est essentiel à notre santé et un sommeil de qualité nous permet de mieux résister à certaines maladies et au stress. Mais… comment faire quand on ne réussit plus à passer de « bonnes » nuits ? Dormez sur vos deux oreilles avec l’aide de Thomas Briol, pharmacien wellpharma à Bidos.

Silence on dort !

Le sommeil réparateur… ou pas

Grosso modo, nous passons un tiers de notre vie à dormir. Perte de temps ? Sûrement pas puisqu’une nuit de sommeil permet à notre corps et à notre cerveau de récupérer et de se préparer à assumer une nouvelle journée. Quand on dort bien, l’un et l’autre remplissent correctement leurs missions : contrôle du poids, protection contre certaines maladies, renforcement des défenses immunitaires, consolidation des connaissances…

A l’inverse, quand on dort mal, on multiplie les risques d’attraper un rhume, d’être irritable, déprimé, hypertendu… Sans compter les corrélations établies entre manque de sommeil et surpoids, maladies cardiovasculaires, diabète etc.

Des nuits trop courtes

On ne dort pas de la même façon et on n’a pas les mêmes besoins de sommeil selon les âges de la vie. Les nourrissons dorment les ¾ du temps, à poings fermés… quand les seniors se contentent de 7-8 heures d’un sommeil plutôt léger chaque nuit. On retiendra qu’il est recommandé de dormir entre 7 et 9 heures chaque nuit quand on est adulte. Alerte rouge : les Français dorment désormais moins de 7 heures par nuit.

Les causes de cette insuffisance de sommeil sont nombreuses et variées, liées à nos rythmes et nos modes de vie, entre autres. Parmi les perturbateurs de nos nuits, un environnement inadéquat, de mauvaises habitudes, le stress… Rien contre quoi on ne puisse lutter !

Vous ne parvenez pas à trouver le sommeil ?

Commencez par éviter les excitants en fin de journée, les dîners trop lourds à digérer et les séances de sport le soir. Lâchez les écrans dans la soirée : oubliez PC, téléphone mobile, tablette et n’espérez pas vous rabattre sur la liseuse ! Ensuite, ne ratez pas l’heure d’aller au lit. Pour cela, il suffit de s’observer : quand on baille, qu’on a les paupières lourdes… c’est le moment !

Une verveine et au lit (et autres astuces)

Pour vous aider à sombrer dans les bras de Morphée, sirotez une infusion de verveine avant de filer au lit. Avec laquelle vous avalerez une gélule de mélatonine : cette hormone naturellement sécrétée par l’organisme déclenche l’endormissement à la manière d’un hypnotique. Si vous vous réveillez en pleine de nuit, pensez plutôt à la valériane ou à la passiflore (bio) pour régulariser les cycles de sommeil. Et si vous peinez sur les fronts de l’endormissement et du sommeil réparateur, optez pour un complexe du type Malvea sommeil (mélatonine + mélisse et passiflore pour se détendre, + magnésium + vitamine B6 + griffonia, précurseur de l’hormone dite du bonheur !)

Laissez tomber les moutons : respirez !

Malgré tout cela, vous ne trouvez pas le sommeil ? Inutile de recompter les moutons : concentrez vous… sur vous. Pour vous détendre profondément, testez la cohérence cardiaque : on inspire doucement sur 5 temps (ou 4 si c’est trop difficile), on expire de même et on recommence (pour tout savoir, lisez-ceci). Et pour que vos nuits soient aussi belles que vos jours, faites une cure de vitamines et d’oligoéléments (type Aurantea pour réduire la fatigue, demandez conseil à votre pharmacien !) afin de briser le cercle vicieux de la nuit agitée qui gâche le jour qui suit.

 

Date du conseil :
Article réalisé avec la participation de :
Thomas Briol